annonces services

ecigarette pas cher

 

xbox 360 et copies de jeux
modchip, puce xbox, pose de puce
puce, modchip PS2, tout savoir sur la playstation 2
console de jeux, tutos et copies de sauvegarde
xavboxcube, puce gamecube
XavboxDS : copie de jeux sur Nintendo DS
Xavboxpsp : copie de jeux PSP
pose de puce
annuaire jeux et consoles de jeux
HD LOADER - HD LOADER
smartxx - smartxx v2 - smartxx v2 Halloween
xbox live boycott
XavboxTuning : la passion du Tuning Consoles
Photos sexy pour PSP
Linker ds
Linker dsi
MonLinkerDSi XL
Monlinker 3DS
iPhone

annuaire fun gratuit, liens en dur

Réalisé par XavFuN

Amis

 

Pose de puce au Havre

forum drones

installation modchip sur Le Havre

Le Havre[Seine-Maritime 76]

Le Havre est une ville du nord-ouest de la France située sur la rive droite de l'estuaire de la Seine.

Administrativement, cette commune, située dans la région de Haute-Normandie, est avec Dieppe l'une des deux sous-préfectures du département de la Seine-Maritime. Le Havre est également chef-lieu de canton et siège d'un évêché. Il s'agit de la commune la plus peuplée de la Normandie et la plus grande sous-préfecture française. Cependant, la ville perd des habitants depuis 1975 et l'agglomération havraise se situe derrière celle de Rouen en nombre d'habitants. Le taux de chômage est relativement élevé et la zone industrialo-portuaire fournit l'essentiel des emplois du secteur privé. Le port du Havre est le deuxième de France derrière celui de Marseille.

L'UNESCO a inscrit le centre-ville du Havre le 15 juillet 2005 au patrimoine mondial de l'humanité en saluant l'« exploitation novatrice du potentiel du béton ». L'espace de 133 hectares représentant selon l'UNESCO « un exemple exceptionnel de l'architecture et de l'urbanisme de l'après-guerre » est un des rares sites contemporains inscrits en Europe. Le musée André Malraux est le deuxième de France pour le nombre de toiles impressionnistes. La ville entend diversifier son économie en développant des infrastructures comme la cité de la mer. Enfin, Le Havre possède les clubs de football et de rugby à XV les plus anciens de France ; la vie sportive est animée par plusieurs clubs d'envergure nationale (Havre Athletic Club, Saint-Thomas Basket et l'équipe féminine de handball).

Toponymie du Havre :

Le Havre à ici le sens ancien de « port ». La ville s'est d'abord appelée Franciscopolis en hommage à François Ier qui prit l'initiative de sa construction, puis Le Havre (ou Le Hable) de Grâce, ce dernier terme venant de la chapelle Notre-Dame-de-Grâce qui existait sur le site avant la fondation de la ville. Sous la Révolution française, elle fut rebaptisée « Havre-Marat ». Le Havre est également surnommé la « Porte Océane », car la cité s'ouvre sur la Manche et s'est développée grâce aux activités portuaires.

La situation du Havre :

Le Havre se trouve sur la pointe sud-ouest du Pays de Caux. La ville est enserrée entre le littoral de la Manche à l'ouest l'estuaire de la Seine au sud et la côte, au nord. La Seine a longtemps marqué une frontière naturelle entre la Haute et la Basse-Normandie. Ainsi, Honfleur est, selon l'expression des Havrais, « de l'autre côté de l'eau ». Pour faire face à cette situation d'enclavement relatif, les aménagements se sont multipliés : le plus prestigieux est le Pont de Normandie qui relie les deux rives de la Seine et place Honfleur à seulement un quart d'heure du Havre. Les géographes et les décideurs ont d'ailleurs créé une nouvelle entité autour des deux rives de l'estuaire, gérée par l'agence d'urbanisme de la région du Havre et de l'estuaire de la Seine.

Le relief et la géomorphologie du Havre :

La commune du Havre se compose de deux ensembles naturels séparés par une falaise morte ou « côte » :

  • La ville basse comprend le port, le centre-ville et les quartiers périphériques. Elle a été construite sur d'anciens marais qui ont été drainés à partir du XVIe siècle. Le sol est constitué d'alluvions déposées par la Seine. Le centre-ville, reconstruit après la Seconde Guerre mondiale, repose sur environ un mètre de gravats aplanis.
  • La ville haute est constituée de banlieues résidentielles aisées, moyennes ou défavorisées (Mont-Gaillard, Caucriauville, Mare-Rouge). Il s'agit d'une partie du plateau cauchois : la partie nord-ouest de la ville haute (Sainte-Adresse et Dollemard) est la plus haute (entre 90 et 115 mètres d'altitude). Le cap de la Hève se situe à une altitude d'environ 100 mètres au dessus du niveau moyen de la mer. Le plateau cauchois appartient à l'ensemble géologique du Bassin Parisien, formé à l'ère secondaire. Le sous-sol est constitué d'une grande épaisseur de craie, pouvant mesurer jusqu’à 200 mètres de profondeur. Il est couvert d’une couche d’argile à silex et d'un limon fertile.

Le plateau de la ville haute est entaillé par des vallées et des vallons tapissés d’alluvions et de sédiments : vallon sec d'Ignauval à l'ouest, vallée de la Lézarde à l'est.

Le climat du Havre :

En raison de sa situation sur le littoral de la Manche, le climat du Havre est tempéré océanique. Les jours sans le moindre vent sont rares. Ils apportent les influences maritimes toute l'année. D'après les relevés de la station météorologique du Cap de la Hève (1970-1999), pendant 24 jours par an, la température descend en dessous de 0 °C, et 14 où elle s'élève au-dessus de 25 °C. La durée moyenne de l'ensoleillement annuel est de 1788 à 1 878 heures par an. Les précipitations se répartissent tout au long de l’année, avec un maximum en automne et en hiver. Les mois de juin et juillet sont marqués par quelques orages. L’un des traits caractéristiques de la région est la grande variabilité du temps, même au cours d’une journée. Les vents dominants soufflent du sud et du sud-ouest ; les tempêtes arrivent en hiver, surtout en janvier. Le record absolu pour le Pays de Caux a été enregistré le 16 octobre 1987 au Cap de la Hève : 180 km/h.

Histoire du Havre et chronologie du Havre :

La ville du Havre est une création relativement récente (elle fut fondée le 8 octobre 1517 par François Ier). Elle connut un fort essor démographique grâce au dynamisme de son port. Les bombardements de 1944 marquent une césure importante dans l'histoire de la ville et dans l'esprit de ses habitants. Aujourd'hui, les projets urbains et portuaires se multiplient pour faire face aux défis économiques et sociaux du XXIe siècle.

Les débuts du Havre

Malgré les difficultés liées au terrain (marécages) et aux tempêtes, le port du Havre accueille ses premiers navires en octobre 1518. Le 8 octobre 1517, François Ier signe la charte de fondation de la ville dont les plans sont confiés d'abord au vice-amiral Guyon le Roy. La « grosse tour » en défend l'entrée. Les armes de la ville sont celles de François Ier : une salamandre. Le roi se déplace lui-même en août 1520 et rend perpétuels les privilèges des Havrais. La fonction militaire est aussi encouragée : Le Havre est un des points de rassemblement de la flotte française pendant les guerres. Les arsenaux se développent et des navires partent pêcher la morue à Terre-Neuve.

Le Nouveau Monde attire les aventuriers et quelques-uns partent du Havre : ainsi, Villegagnon part du Havre pour fonder une colonie au Brésil (Fort-Coligny) en 1555. Aujourd'hui encore, une place des cannibales rappelle ces liens anciens avec le Nouveau Monde. À la fin du XVIe siècle, la contrebande prend son essor et Le Havre voit arriver des produits américains comme des cuirs, du sucre et du tabac. Un des principaux acteurs de ce trafic interlope est un Havrais explorateur et cartographe, Guillaume Le Testu (1509-1573) : un quai au Havre porte toujours son nom.

En 1536, les premiers travaux de construction de la future cathédrale Notre-Dame sont entrepris par Guillaume de Marceilles. En 1541, François Ier confie le projet d'urbanisme et de fortification à l'architecte italien Girolamo Bellarmato. Celui-ci a les pleins pouvoirs et organise le quartier Saint-François selon des normes précises (plan orthogonal, hauteur des maisons limitée…).

Les guerres de religion :

La Réforme connaît un relatif succès en Normandie. Dès 1557, Jean Venable, libraire colporteur de Dieppe, diffuse en Pays de Caux et en Basse-Normandie, les écrits de Martin Luther et de Jean Calvin. Les premiers cultes protestants sont célébrés à partir de 1561 au Manoir de Bévilliers, résidence du seigneur de Harfleur, puis 1571 au manoir de Vitanval, résidence de Guillaume du Voesin, seigneur d'Octeville, dans la cour basse du château fort (ces deux édifices existent toujours sur les communes de Harfleur et Sainte-Adresse). Un premier temple est construit au Havre en 1600, dans le quartier de Sanvic, sur un terrain donné par la famille Godin. Il est détruit en 1685, à la révocation de l'édit de Nantes par Louis XIV, sur ordre du parlement de Rouen. La chapelle de la cour du manoir de Bévilliers est détruite en 1679 sur ordre du parlement de Paris. Il faut attendre 1787 et l'Édit de tolérance du roi Louis XVI, pour que les protestants du Havre ouvrent à nouveau une chapelle rue Percanville, dans le quartier Saint-François, dans une dépendance de la famille Eichhoff, raffineurs de sucre.

La ville est touchée par les guerres de religion : le 8 mai 1562, les réformés investissent Le Havre. Redoutant une contre-attaque des armées royales, ils se tournent vers les Anglais qui envoient des troupes : 6 000 fantassins et 300 cavaliers commandés par le comte de Warwick. Les occupants construisent le fort Warwick et quatre bastions en vertu du traité d'Hampton Court. Les troupes de Charles IX, commandées par le connétable de Montmorency, attaquent Le Havre et les Anglais sont finalement chassés (juillet 1563). Le fort Warwick est détruit sur les ordres du roi de France.

Les XVIIe et XVIIIe siècles

La fonction de défense du Havre est réaffirmée et la modernisation du port débute au XVIIe siècle, sur ordre du cardinal de Richelieu, gouverneur de la ville : un arsenal est aménagé, les remparts sont renforcés et une forteresse est construite : c'est ici que Mazarin fait emprisonner les princes frondeurs, Longueville, Conti et Condé. À la fin du XVIIIe siècle, la citadelle est abandonnée et n'était plus qu'une simple caserne.

Mais surtout, Le Havre affirme sa vocation maritime et internationale au cours du XVIIe siècle : la compagnie des Indes s'y installe dès 1642. On importe des produits exotiques (sucre, coton, tabac, café, et diverses épices). La traite des Noirs enrichit les négociants havrais, surtout au XVIIIe siècle. Cependant le commerce maritime est soumis aux relations internationales et au contexte européen : les guerres de Louis XIV et de Louis XV interrompent momentanément l'essor du Havre. Les Anglais bombardent la ville à plusieurs reprises, notamment en 1694.

En 1749, Madame de Pompadour veut voir la mer : Louis XV choisit Le Havre pour satisfaire le désir de sa maîtresse. C'est une visite ruineuse pour les finances de la ville. L'essor économique du Havre se traduit par un accroissement de sa population (20 000 habitants en 1789) mais aussi par des transformations dans le port et la ville : installation d'une manufacture de tabac dans le quartier Saint-François, expansion des chantiers navals. Lors d'une visite en 1786, Louis XVI approuve le projet d'extension de la ville : c'est François Laurent Lamandé qui se charge de multiplier par quatre la surface de la ville.

La période révolutionnaire (1789-1815)

Entre 1789 et 1793, le port du Havre est le deuxième en France, après celui de Nantes. Le commerce triangulaire se poursuit jusqu'à la guerre et l'abolition de la traite. Le port reste toujours un enjeu stratégique à cause du commerce des céréales (ravitaillement de Paris) et de sa proximité avec l'ennemi britannique. L'année 1793 fut difficile pour la France comme pour Le Havre à cause de la guerre, des insurrections fédéralistes et du marasme économique. La Terreur religieuse transforme la cathédrale Notre-Dame en temple de la Raison. La ville acquiert le statut de sous-préfecture par la réforme administrative de l'An VIII. Sous l'empire, Napoléon Ier vient au Havre et ordonne la construction de forts. À cause de la guerre contre la Grande-Bretagne et du blocus continental, l'activité du port se réduit et celle des corsaires s'accroît. La population du Havre diminue jusqu'à 16 000 habitants.

La prospérité du XIXe siècle :

L'arrêt des guerres révolutionnaires et napoléoniennes permet au commerce de reprendre normalement à mesure que s'éloigne la menace britannique. Le contexte de paix retrouvée et d'essor économique entraîne un afflux important de population. Les Havrais sont vite à l'étroit dans les murailles et de nouveaux quartiers apparaissent. Mais beaucoup d'indigents s'entassent dans le quartier insalubre de Saint-François. Les épidémies de choléra, de typhoïde et de « fièvres » font plusieurs centaines de morts dans les années 1830-1850. L'alcoolisme et la mortalité infantile font des ravages dans les classes les plus pauvres. Quant aux riches négociants havrais, ils sont très minoritaires mais leur nombre augmente ; ils se font construire de belles résidences en dehors des remparts, sur la « Côte ». Mais les fortunes construites rapidement peuvent disparaître aussi vite et provoquer des ruines retentissantes. Tout au long du XIXe siècle, l'aspect cosmopolite de la cité portuaire ne fait que se renforcer : dans les temps de prospérité maritime, la main d'œuvre du Pays de Caux est poussée vers Le Havre à cause de la crise du tissage. L'implantation d'une large communauté bretonne (10 % de la population havraise à la fin du XIXe siècle) modifie la vie culturelle du Havre. La réussite économique de la ville attire des entrepreneurs anglo-saxons et nordiques. On rencontre des Italiens, des Polonais puis des Maghrébins sur les quais et dans les usines.

La ville et son port se transforment grâce à de grands travaux d'aménagement, en partie financés par l'État, qui s'étalent tout au long du XIXe siècle, parfois interrompus par les crises politiques ou économiques. Ainsi plusieurs projets sont menés à bien comme la construction d'une bourse et du bassin du commerce dès la première moitié du siècle. L'installation progressive de l'éclairage au gaz à partir de 1836, de l'enlèvement des ordures (1844) et des égouts dénote un souci de modernisation urbaine. Au milieu du siècle, les vieux remparts sont rasés et les communes limitrophes sont annexées : par conséquent, la population de la ville du Havre augmente brusquement.

La période 1850-1914 constitue l'âge d'or du Havre ; en effet, si l'on met de côté quelques années de dépression (guerre de Sécession, guerre franco-prussienne), le commerce explose et la ville s'embellit de constructions édilitaires (grands boulevards, hôtel-de-ville, palais de justice, nouvelle bourse).

Les effets de la révolution industrielle sont de plus en plus visibles au Havre : la première drague à vapeur est utilisée en 1831. Les chantiers de construction navale se développent. Frédéric Sauvage met au point ses premières hélices au Havre en 1833. Le chemin de fer arrive en 1848 et permet de désenclaver Le Havre. Les docks sont construits à la même époque, de même que des magasins généraux. À la veille de la Première Guerre mondiale, Le Havre est le premier port européen pour le café; il importe quelques 250 000 tonnes de coton et 100 000 tonnes de pétrole.

Le secteur industriel existe, mais reste minoritaire au XIXe siècle : les usines sont en relation avec le trafic portuaire. Le secteur bancaire se développe, même s'il demeure largement tributaire de l'extérieur. La ville compte peu de professions libérales et de fonctionnaires. Le nombre d'écoles reste insuffisant jusque dans les années 1870.

Le port est toujours la porte de l'Amérique : il reçoit des produits tropicaux (café, coton). Le cabotage européen apporte du bois, de la houille et du blé d'Europe du Nord, du vin et de l'huile de Méditerranée. L'abolition de la traite des Noirs entraîne peu à peu une modification des trafics. Le Havre reste un point de passage pour les candidats à l'émigration vers les États-Unis. Les voyages transatlantiques deviennent importants dans la deuxième moitié du XIXe siècle. En 1913, sur les 741 000 passagers qui transitent par Le Havre, 150 000 voyagent vers les États-Unis. C'est le début de l'ère des paquebots qui feront la fierté des Havrais.

Depuis les années 1830, Le Havre est une station balnéaire fréquentée par les Parisiens. La création des bains maritimes remonte à cette époque. C'est en 1890 que le boulevard maritime est construit, dominé par la villa maritime. Le casino Marie-Christine (1912) et le palais des Régates (1906) rassemblent la bourgeoisie. La fin du XIXe siècle et la Belle époque annoncent cependant des tensions sociales exacerbées par l'inflation et le chômage. À partir de 1886, l'agitation ouvrière, que soutiennent les socialistes de plus en plus influents, secoue la ville. L'affaire Jules Durand est symptomatique de ce contexte.

Le temps des guerres (1914-1945)

Le bilan humain de la Première Guerre mondiale est lourd pour la cité : environ 6 000 morts havrais, pour la plupart des soldats partis au combat. La ville a été épargnée par les destructions massives, car le front se situait beaucoup plus au nord. Plusieurs navires ont néanmoins été torpillés par les sous-marins allemands, dans la rade du Havre. Un des faits notables de la guerre a été l'installation du gouvernement belge à Sainte-Adresse, dans la banlieue du Havre, contraint de fuir l'occupation allemande. La ville servit de base arrière pour l'Entente, notamment pour les navires de guerre britanniques.

L'entre-deux-guerres est marqué par l'arrêt de la croissance démographique, l'agitation sociale et la crise économique. Au sortir de la guerre, l'inflation ruine de nombreux rentiers. La ville est devenue largement ouvrière. Les pénuries et la vie chère provoquent la grande grève de 1922 au cours de laquelle l'état de siège est proclamé. En 1936, l'usine Bréguet du Havre est occupée par les grévistes : c'est le début du mouvement ouvrier sous le Front Populaire. Sur le plan économique, la forte croissance de la deuxième moitié du XIXe siècle semble révolue. Les ports du nord de l'Europe concurrencent sérieusement Le Havre et les grands travaux d'aménagement portuaire sont ralentis. Cependant, les importations de pétrole continuent d'augmenter et des raffineries voient le jour à l'est du Havre. La crise mondiale de 1929 et les mesures protectionnistes n'encouragent pas le développement du commerce. Seul le secteur du voyage se porte relativement bien, avec 500 000 voyageurs transportés en 1930. Le paquebot Le Normandie part pour New York en 1935. Mais rapidement se profilent les menaces de guerre et le danger nazi.

Les Allemands ont occupé Le Havre à partir du printemps 1940, avec une garnison qui a compté jusqu'à 40 000 soldats. Ils l'ont transformé en base militaire et aménagé la Festung Le Havre, ligne de casemates, blockhaus et batteries d'artillerie. Ce dispositif était intégré au mur de l'Atlantique. La rade ainsi que l'estuaire étaient minés. Les batteries des fortifications du Mont Canisy, ouvrage du Mur de l'Atlantique, étaient pointées sur le port du Havre. Pour les Havrais, la vie quotidienne fut difficile à cause des pénuries, de la censure, des bombardements et de la politique antisémite : ainsi, le maire Léon Meyer est contraint de quitter son poste à cause de ses origines juives ; de nombreux Havrais partent. La résistance havraise s'est constituée autour de plusieurs noyaux comme le groupe du lycée du Havre ou encore celui du Vagabond Bien-Aimé. Ces groupes ont participé au renseignement des Britanniques et à des actions de sabotage en vue du débarquement du 6 juin. Pendant la Seconde Guerre mondiale, Le Havre subit 132 bombardements planifiés par les alliés; mais les destructions les plus importantes surviennent les 5 et 6 septembre 1944 lorsque les Alliés bombardent le centre-ville et le port pour affaiblir l'occupant (opération Astonia). L'objectif était de faciliter le ravitaillement et la progression des troupes alliées, qui débarquées trois mois plus tôt en Basse-Normandie, se trouvaient en Belgique à cours d'approvisionnements. Le bilan des bombardements est lourd : 5 000 morts, 80 000 sinistrés, 150 hectares rasés, 12 500 immeubles détruits. Le port est détruit et quelques 350 épaves gisent au fond de l'eau.

Le Havre après 1945

Au printemps 1945, le Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme confie le projet de reconstruction du centre-ville du Havre à l'atelier Perret. Il souhaite faire table rase des anciennes structures et appliquer les théories du classicisme structurel. Le matériau retenu pour l'édification des bâtiments est le béton et le plan général est une trame orthogonale. La ville du Havre a reçu la Légion d'honneur le 18 juillet 1949.

À partir des années 1970, les difficultés économiques sont dues à la désindustrialisation marquée par la fermeture des ACH en 1999 par exemple et aux transformations du commerce portuaire. La crise pétrolière explique aussi le marasme industriel. Le Havre est d'ailleurs resté un bastion communiste jusque dans les années 1990. Depuis, la ville s'est engagée dans un processus de reconversion et la municipalité a œuvré pour la renaissance du Havre en renforçant son image.

Événements annuels :

Le calendrier festif de la ville du Havre est rythmé par divers événements. Au mois d'avril, un festival du livre jeunesse a été récemment créé. Au mois de mai a lieu la Fest Yves, une fête bretonne, dans le quartier Saint-François. Sur la plage du Havre et de Sainte-Adresse, se déroule un festival de jazz nommé Dixie Days en juin. En juillet, le roman policier est à l'honneur dans le salon Polar à la Plage. Ce dernier entre d'ailleurs dans le cadre des Z'Estivales, manifestation proposant de nombreux spectacles d'art de rue tout l'été. En août, c'est un corso fleuri qui défile dans les rues du centre-ville. Le premier week-end de septembre, c'est l'élément marin qui est mis en valeur lors de la Fête de la Mer. Tous les deux ans, la Transat Jacques Vabre réunit les plus grands navigateurs dans village autour du bassin Paul Vatine. La course relie Le Havre à Bahia au Brésil. Toujours en novembre est organisée la foire du Havre qui se tient dans les Docks Café. Du point de vue musical, de septembre à novembre se déroule dans toute la Normandie le festival Automne en Normandie. Depuis le 1er juin 2006, Biennale d'art contemporain organisée par le groupe Partouche.

Le Havre au cinéma

Liste des films tournés au Havre.

Avec près de 70 films, Le Havre est l'une des villes de province les plus représentées au cinéma[58]. Plusieurs réalisateurs ont choisi les installations portuaires pour cadre de leur film : L'Atalante de Jean Vigo (1934), Quai des Brumes de Marcel Carné (1938) ou encore Ce qu'ils imaginent d'Anne Théron (2004). Un homme marche dans la ville de Marcello Pagliero se déroule dans le port et le quartier Saint-François de l'après Seconde Guerre mondiale[58]. La cité a également accueilli le tournage de plusieurs commédies comme Le Cerveau de Gérard Oury (1968), La Beuze de François Desagnat et de Thomas Sorriaux (2002) ou encore de Disco de Fabien Onteniente (2008). Le film de Sophie Marceau, La Disparue de Deauville sorti en 2007, comporte plusieurs scènes tournées sur le port du Havre, au centre commercial Coty et dans les rues du centre-ville.

Le Havre et la musique :

Le Havre a longtemps été considéré comme un berceau du rock et du blues. En effet, dans les années 1980, de nombreux groupes se sont multipliés, après un premier développement dynamique dans les années 60 et 70. L'exemple à suivre est bien évidemment Little Bob. La tradition portuaire faisait que beaucoup de ces formations répétaient dans des hangars inutilisés du port, par exemple le fameux hall Bovis qui pouvait contenir 20 000 spectateurs. Un festival de blues, impulsé par Jean-François Skrobek, Blues à Gogo a existé durant huit ans, de 1995 à 2002. Plusieurs artistes s'y sont produits comme Youssou N'Dour, Popa Chubby, Shemekia Copeland, Amadou & Mariam, Patrick Verbeke, Smokey Wilson... Il était organisé par l'association Coup d'Bleu, dont l'ancien président fut à la tête du Café-musiques L'Agora où se produisait, entre autres, la nouvelle scène havraise.

Durant ces mêmes années, la Fête de l'Humanité attirait un public nombreux, tandis que dans le même temps, la municipalité organisait « Juin dans la rue ». Il s'agissait d'une sorte festival de la musique qui animait les rues de la ville durant tout le mois de juin. On a pû voir de célèbres artistes comme Michel Fugain, Jimmy Cliff, Gilberto Gil, Johnny Clegg, le groupe Urban Sax, Eddy Mitchell, etc.

Un festival de musique électronique a eu lieu, mais n'a pas eu le succès espéré. Il n'y eut qu'une édition. En revanche, tous les étés, la tournée du plateau Ricard passe par la plage du Havre.

Actuellement, la tradition musicale se perpétue dans des écoles de musique telles que le Centre d'Expression Vocale Et Musicale (rock) ou le JUPO (dominante jazz), les associations ou des labels comme Papa's Production (la Folie Ordinaire, Mob's et Travaux, Dominique Comont...). L'organisation par le label Papa's Production du festival Ouest Park (deux éditions en 2004 et 2005 avec la venue de la Phaze, The Toasters ou encore les Caméléons), à Harfleur, en est une démonstration.

Le rap a lui aussi fait son apparition sur les scènes havraises. Après le succès de Ness&Cité, primé découverte du Printemps de Bourges 2000, d'autres formations se sont constituées : Bouchées Doubles, Médine ou encore La Boussole, collectif regroupant les membres de ces formations. La majorité de la scène rap havraise est regroupée au sein du label Din Records.

Comme toutes les villes de cette importance, Le Havre voit tourner de nombreux groupes aux styles allant du punk au rock, en passant par le metal, comme par exemple un groupe appelé tout simplement Les Havrais. Constitués de jeunes musiciens, ils sont souvent éphémères. Ils ont toutefois la possibilité de s'exprimer sur scène dans de petits endroits comme la Cafet', le Music Bar ou le pub McDaid's.

Le Havre abrite deux orchestres : l'Orchestre Symphonique Municipal, dont l'activité ne cesse de décroître depuis quelques années et l'Orchestre des Concerts André Caplet, le plus ancien orchestre havrais. Fondé en 1948, il contribua grandement à la renaissance des activités musicales du Havre d'après-guerre. Il participa le 25 septembre 2005 au concert inaugural de l'orgue à tuyaux de l'église Saint-Joseph et à sa réouverture après l'achèvement des considérables travaux de restauration de l'édifice.

Plusieurs ensembles vocaux participent à la vie musicale locale et régionale.

Enfin, à l'échelle régionale, le festival Automne en Normandie, organisé par les départements de la Seine-Maritime et de l'Eure et par la Région Haute-Normandie, propose de septembre à novembre, de nombreux concerts dans toute la région, en plus de ses représentations de théâtre et de danse. C'est le festival de tous les arts de la scène.

Les liens Du Havre :

Pose de puce au Havre, possible ou non ?

Aucun problème pour se faire poser une puce lorsque l'on est au Havre, il suffit de cliquer sur

Quelques messages à propos de poseurs de puces

  • Merci Jean-luc
  • Bonjour à tous

    Juste un petit post pour remercier Jean-Luc qui à réparé ma PS3. Réponse rapide à mes (nombreuses) questions, réparation en 48h.
    Merci Jean-Luc grâce à toi j'ai pu assouvir ma soif de Final Fantasy XIII. rolleyes.gif
  • Un Double Merci à Jean-luc Du 35
  • Une première fois pour avoir pucé ma wii avec professionnalisme. a_thumbsup_20.gif

    La seconde fois pour la réparation et le retrait du bâton de sucette mis par mon petit gars !!!!


    Merci beaucoup groupwave.gif
  • Merci Codroc
  • Merci à Codroc,

    Je vous le recommande sur le département 67.
    Du bon boulot et rapide.
  • Merci Josky57
  • merci josky57 pour la pose de puce de ma ps2 ( oui toujour avec la ps2 ^^) travaille remarquable rien a dire juste que j'étais très impatient de le recevoir ^^

  • Cherche Réparateur Ds Sur Bourges (18)
  • Bonjour,

    J'ai posté il y a environ une semaine sur la 1ere page du site pour rechercher un réparateur de DS lite afin de changer l'interrupteur et le connecteur P6 pour ma nappe de l'écran tactile (je n'ose pas me lancer à le faire tout seul).

    Comme je n'ai pas eu de réponse je poste sur le forum comme conseillé.

    J'espère que je suis dans la bonne rubrique.

    Cordialement.

install modchip

Choisissez votre ville ci-dessous pour faire modifier votre consoles de jeux vidéos prêt de chez vous

Annecy | Aurillac | Beziers | Angers | Biarritz | Vapoter | Ales | Besançon | Agen | Bordeaux | Amiens | Antibes | Belfort | Avignon | Bayonne | Bourges | Aix en Provence | Albi | Arles | Blois

flashage xbox 360

vous n'avez pas trouver pour faire modifier votre Nintendo Wii ? Regardez ci-dessous

Bretagne | Clermont-Ferrand | Castres | Champagne-Ardenne | Chambery | Evreux | Corse | Paris | Bourgogne | Cherbourg | Cannes | Epinal | Guadeloupe | Brive-la-Gaillarde | Hyeres | Dieppe | Gap | Chartres | Guyane | Grenoble | Cholet | Chateauroux | Carcassonne | Colmar | Caen

flash psp

Personne ne flash les xbox 360 à côté de chez vous ? Avez-vous regardez dans les villes voisinnes ?

Limoges | Montlucon | Marseille | Martinique | Montpelier | Mulhouse | Nord-Pas-de-Calais | Laval | Nimes | Martigues | Nice | Le Havre | Nantes | Orléans | Nancy | Metz | Le Mans | Paris | La-Réunion | Périgueux | Pau | Lyon | Montauban | La Roche-sur-Yon

réparation

Vous avez une console portable ? Faites flasher votre PSP ou installez un Linker DSl...

Saint-Quentin | Saint-Priest | Poitou-Charentes | Moulins | Saint-Brieuc | Salon de Provence | Tarbes | Rouen | Strasbourg | Valence | Saint-Nazaire | Saint-Etienne | Toulon | Vichy | Toulouse | Tours | Dreux | Perpignan | Rennes | Colmar | Roanne

tuning consoles

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

Annuaire pose de puce

pose de puces, flashage, réparation consoles, tuning

Pose de puce en Suisse - Pose de puce en France - Pose de puce au Canada - Pose de puce en Belgique - Pose de puce en région parisienne

| flashage Xbox 360 | pose de puce ps2 | pose de puce psp | pose de puce DS Chip | pose de puce pstwo | pose de puce wii | pose de puce gamecube | pose de puce Xbox 360 | pose de puce xbox |

référencé sur

annuaire fun gratuit, liens en dur
diaphannuaire
Eclipsis - Agence Web / Annuaire / Awards
Annuaire Jeux Vidéos
Annuaire Jeux Gratuits
 

 

Quelques liens :